Archives 2015

Accueil
La Situation au Vanuatu
L'Association
Statuts
Mon Aide
Réalisations
Dernières Infos
Archives
Notre Equipe
Nous Contacter

 

********
ASSEMBLEE G ENERALE 30 novembre 2015

********

Etaient présents une vingtaine de membres et 8 procurations avaient été envoyées.

COMPTE-RENDU ACTIONS 2015


27 février - 8 mars 2015

Envoi d'un premier container avec environ 400 cartons : des bureaux de maître, des tables, des chaises, des encyclopédies, des dictionnaires, des classeurs, des écrans d'ordinateurs, des microscopes, du matériel pédagogique, des livres, des revues, etc. pour une valeur totale de près de 3 500 000 FCFP

Distribution à Efaté et envoi dans les îles... juste avant l'arrivée du cyclone Pam

13 mars 2015 : Cyclone PAM

10 avril : Mission post Pam avec le bateau ISAN affrété par le gouvernement de la NC

Envoi de 300 bureaux d'élèves, quelques bureaux de maître, 200 chaises, des fournitures scolaires (une palette offerte par Office Plus), des dons de l'IRD, de nombreux établissements scolaires , de particuliers, des jouets, du linge... pour une valeur totale d'environ 3 500 000 FCFP

Mai 2015

Achat de tôles pour refaire les toits de l'école de Pango pour environ 125 000 vatus

Juin 2015 : projet REMAPED

Pikinini NC a été choisi pour participer au rééquipement en ordinateurs de certains établissements scolaires francophones dévastés par le cyclone Pam. Le projet Remaped est un projet d’initiative calédonienne, élaboré avec le ministère de l’éducation Vanuatais, soutenu financièrement par le Fonds Pacifique et le Gouvernement de Nouvelle-Calédonie, et qui bénéficie de l’appui de l’Ambassade de France au Vanuatu.

12 au 19 septembre 2015 : Voyage des étudiants de BTS SP3S du lycée du Grand Nouméa.

Une palette de 120 cartons avait été envoyée par bateau en juin pour que les étudiants puissent participer à la distribution, après avoir aidé à la collecte de fonds et de livres grâce à différentes actions, comme les chariots solidaires.

23 au 30 octobre 2015 : mission pour l'envoi du 5e container de l'année

Don d'un chèque de 55 000 FCFP par le collège de La Foa

Cette fois ce sont plus de 400 cartons qui ont été envoyés à Port Vila avec toujours du matériel pédagogique, des livres, des bureaux, des chaises, 24 ordinateurs, 5 TV, 1 machine à coudre professionnelle, etc.

Don de jeux éducatifs du groupe scolaire de Ponérihouen dont nous avons pu distribuer quelques exemplaires à Port Vila.

Novembre 2015 : Envoi des jeux éducatifs par l'intermédiaire des FANC en même temps que des livres pour les maternelles offertes par l'ambassade de France


BILAN FINANCIER


L'année 2015 a été un peu spéciale, en raison du cyclone Pam.

Des subventions ont été les bienvenues, en particulier du gouvernement de la NC, de la Province des Iles et de la Province Sud, pour un montant total de 1.450.000 CFP.

Les cotisations des adhérents ont été augmentées par les dons de sympathisants et ont atteint un montant de près de 670.000 FCFP.

Ces sommes ont permis de financer l'envoi de deux containers (en plus des trois de la mission port Pam financés par le gouvernement de la NC) et de plusieurs colis, ainsi que les voyages et séjours de bénévoles pour la distribution sur Port Vila et l'envoi vers les îles de l'archipel.

Il reste en caisse un peu plus de 200.000 FCFP et 167.000 vatus.

Nous attendons le versement des fonds pacifique qui doivent servir à financer le remplacement des ordinateurs des établissements scolaires cyclonés.

es autres subventions risquent d'être beaucoup plus limitées pour 2016 en raison de la conjoncture économique.


PROJETS POUR 2016


Nouveau container en février 2016 avec matériel pédagogique, tables, 18 lits superposés offerts par l'internat du lycée La Pérouse, etc.

Achat des ordinateurs dans le cadre du projet REMAPED

Projet de voyage des étudiants BTS SP3S pour septembre


NOUVEAU BUREAU


Quitus a été donné au bureau précédent

Sont reconduites dans leurs fonctions : La présidente, Catherine Cabane
La vice-présidente, Marie-Claire Garcia
La trésorière adjointe, Zoé Pous
La secrétaire, Chantal Attali

Acceptent d'être :
Trésorière : Laurence Martinez
Secrétaire adjointe : Danièle Boulet


CHANGEMENT DE DENOMINATION


L'association souffre de confusions avec d'autres associations qui ont adopté le terme Pikinini, l'une au Vanuatu, l'autre avec le festival. Nous avons organisé une consultation pour trouver un autre nom et la majorité des personnes présentes a opté pour:

ECOLESPIKININI NOUVELLE-CALEDONIE

L'assemblée s'est terminée par un petit apéritif offert par l'association.

Rendez-vous en 2016 avec nos remerciements

********
MISSION VANUATU du 23 au 30 octobre 2015

********

Le container empoté le 12 octobre était prévu pour arriver à Port Vila le mercredi 21 sur l'ISAN, un bateau de la Compagnie Maritime des Iles (CMI). Nous avons donc pris nos billets (Catherine et Chantal) pour une semaine de façon à être sur place au bon moment, soir le 23 octobre par le vol Aircalin de fin d'après-midi.

Prenant contact sur place dès le vendredi soir avec le transitaire, nous avons appris que le bateau était bien arrivé mais le jeudi seulement. Nous devions donc nous rencontrer le samedi pour faire le point mais il n'est pas venu au rendez-vous !

Nous avons néanmoins mis à profit cette journée en allant nous renseigner au port pour connaître les horaires des petits bateaux pour les îles, en prévision des envois de la semaine. Et nous apprenons que le Kalyara partait le samedi même vers Baie Caroline sur la côte ouest de Malicolo. Nous avions stocké dans notre local prêté par l'ITV des cartons que nous n'avions jamais pu envoyer, faute de bateau aux bons moments. Nous avons aussitôt chargé les onze cartons dans la petite voiture de location et embarqué le tout à bord. Mais il fallait faire prévenir l'école de l'arrivée du bateau. Ce fut possible par l'intermédiaire de la nounou des enfants de Catherine dont la famille est là-bas : tous les moyens sont bons.

 

Dès le lundi matin tôt nous étions chez Pierre Rolland, le transitaire en charge du dédouanement à qui nous avions fait parvenir tout le dossier dans les temps. Téléphone, attente... Il finit par arriver mais nous apprend que le container est toujours au port. Le montant des frais de transport jusqu'au lycée Bougainville qui acceptait de nous accueillir une fois de plus s'élevait à plus de 80.000 Vatus. A Nouméa nous avions réussi à ne payer "que" 18.540 CFP pour le transport de notre local au port. Et en février Catherine avait pu négocier ce même trajet à 31.000 Vatus.

Nous avons donc pris les choses en main nous-mêmes et sommes allées dans les bureaux d'Ifira (les gestionnaires du port) pour discuter. Ces bureaux sont maintenant en ville ! Chance, c'était la même Roselyn qu'en février qui nous a accueillies avec un grand sourire et a accepté de téléphoner devant nous au grand chef. Résultat : la facture est descendue à 27.200 Vatus... Le contenu du container est quand même exonéré de taxes pour raisons humanitaires.

Ensuite, il fallait porter le document dûment tamponné au bureau de douanes au port pour un autre tampon. Il était déjà 11h. Réponse : Revenez demain. Re négociation pour récupérer le papier à 14h. Nous y étions pile à l'heure. Retour au bureau de la ville pour que le document soit enregistré et le transport du container organisé. Mais cela aurait été trop simple on nous demande un autre tampon... de la Quarantaine cette fois. Re trajet jusqu'au port (bureau à côté de celui des douanes). Re tampon avec avis que nous devions appeler nous-mêmes le douanier pour inspection à l'ouverture du container ! Retour en ville déposer le papier. Nous avons quand même demandé une copie... Et puis, attente. Impossible de savoir quand le fameux container pourrait être livré. Nous avons fait l'assaut au port pour discuter et réussi à obtenir le nom et le téléphone du responsable. Il était déjà 16h passées. Donc terminé pour la journée, d'autant qu'un énorme porteconteneurs était à quai avec un va-et-vient incessant de camions entre le bateau et l'aire de stockage, dans une poussière inimaginable (depuis le cyclone c'est la sécheresse à Port Vila, il ne pleut pas !).

Rien à espérer le mardi matin. Et nous voyions les caisses s'empiler devant la nôtre (verte facilement identifiable). Mais nous avons fini par obtenir notre livraison vers 16h30 après "quelques" coups de téléphone.

Entre temps, nous étions aller rencontrer la conseillère culturelle de l'ambassade de France pour mettre au point le projet REMAPED qui nous accorde des fonds Pacifique pour rééquiper en ordinateurs quelques établissements scolaires, suite au dépôt d'un dossier au Haut Commissariat de la Nouvelle-Calédonie en juin dernier.

Dilemme : devions-nous vraiment appeler la douane pour inspection ? Le transitaire nous ayant assurées que non (nous ne voulions pas aller moisir en prison), nous avons décidé d'ouvrir notre grande boîte verte. Le directeur du lycée nous prêtait de la main d'oeuvre avec les internes qui avaient terminé leur journée. Mais, les ateliers étaient déjà fermés et nous n'avions pas d'outil pour couper le plomb. Encore une journée de perdue !

Nous étions déjà mercredi...
Notre petit transporteur local arrive avec sa camionnette, nous lui demandons une pince coupante. Mais il s'aperçoit qu'un de ses pneus était crevé. Le temps de réparer, il a pu aller chercher ledit instrument et couper le plomb lui-même avec l'aide d'un autre homme fort.

 

Heureusement il était venu avec ses ouvriers et nous avons pu commencer le dépotage. Tout était si bien encastré qu'il fallait faire attention et regrouper sur le terre-plein les tables d'un côté, les TV et les ordinateurs ainsi que les cartons par destination.

 

 

Quinze ordinateurs et un onduleur ont été livrés à l'Institut de Technologie qui nous prête le local ainsi que leurs cartons de livres et fournitures scolaires. Ces ordinateurs ont été offerts par le lycée Lapérouse et vérifiés par les élèves du BTS 3S du lycée du Grand Nouméa qui revenaient eux-mêmes de leur voyage à Port Vila.

Dès regroupement de ceux à destination de Tanna (il fallait qu'ils soient sur le quai avant 14h), le camion a été chargé avec plus de cent cartons qui ont pu être expédiés sur les deux bateaux Touaraken. Ont suivi trois autres allers retours vers le port pour mettre à bord des bateaux Urata, Valery et Kotu d'autres cartons pour les écoles de Malicolo, Emae, Tongoa et Ambrym.

Restent à notre local ceux pour Pentecôte, Epi, Maevo et Erromango, faute de bateaux disponibles cette semaine. Ils devraient être expédiés pour la prochaine rentrée puisque c'est presque la fin de l'année scolaire... Quelques photos illustrent mieux que les discours l'activité sur le port.

 

 

Passage éclair à la radio où nous avons trouvé une personne encore en poste et pu faire passer le message aux écoles destinataires pour qu'elles viennent chercher leurs cartons à l'arrivée des bateaux.

Entre temps les écoles de Efaté sont venues récupérer le matériel qui leur était destiné : 2e lagon, Montmartre (y compris une machine à coudre professionnelle offerte par l'ETFPA), Freshwota (dont l'effectif est maintenant de presque 2.000 élèves), Erakor (avec deux ordinateurs), Mele (avec cinq ordinateurs), etc. La camionnette est allée déposer leurs cartons à Pango (avec un ordinateur), Centre Ville (avec un rétroprojecteur pour le professeur de sciences) et Anabrou, ainsi qu'au ministère de l'éducation de la province ceux pour les écoles plus éloignées comme Matarissu ou Mangaliliu que nous n'avions vraiment pas le temps de livrer.

Dans l'après-midi un journaliste de la radio s'est arrêté en reconnaissant Catherine et il en a profité pour réaliser une interview sur nos actions.

Nous avons pu passer à la Public Library qui a embauché un employé francophone, vu le nombre de colis de livres en français que nous avons envoyés ces dernières années. Un ordinateur lui était destiné, avec un clavier français, ce qui a fait son bonheur.

 

Notre séjour a également permis de régler différentes questions à la banque BRED, et en particulier d'obtenir les codes pour accéder aux comptes à distance.

Finalement, tout a pu être coordonné et accompli malgré ces délais particulièrement brefs.

Mais nous avions encore un rendez-vous à honorer à la bibliothèque de l'ITV le vendredi matin pour la remise officielle des ordinateurs en présence du directeur et des personnels, tous aussi serviables et efficaces les uns que les autres, avec le sourire et dans la bonne humeur. Nous avons apprécié à sa juste valeur la petite cérémonie.

 

 

Et le vendredi après-midi nous repartions vers Nouméa avec de beaux souvenirs, de la fatigue aussi et plein d'idées pour pouvoir continuer nos actions.

********
OCTOBRE 2015

********

Comme d'habitude des bénévoles ont empaqueté livres, fournitures scolaires et autres ordinateurs, Environ 400 cartons sont prêts dans les locaux de l'ETFPA à Nouville. L'Association Pikinini Nouvelle-Calédonie se prépare à expédier un container à Port Vila mi octobre.

Voici quelques photos de l'empotage du container qui a été fait ce matin devant nos locaux de l'ETFPA à Nouville.
L'expédition se fera la semaine prochaine.

 

 

 

********
Voyage au Vanuatu, uneEcole pourTous

********

Le samedi 12 septembre 2015, la promotion de première année de BTS Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social du lycée du Grand Nouméa a pris l’avion avec deux enseignants, pour Port Vila, afin de distribuer du matériel scolaire, en partenariat avec l’association PIKININI NOUVELLE-CALEDONIE, faisant suite à leurs condisciples qui avaient initié le même type d'action solidaire en octobre 2014.

Pour pouvoir financer leur voyage, les étudiants ont réalisé des ventes de brochettes, un bingo, une tombola américaine, un tournoi de pétanque, etc. en complément des subventions qu’ils ont pu obtenir.

Ce projet a été suivi durant toute l'année scolaire et a permis de récolter du matériel scolaire auprès des librairies, des supermarchés, des établissements scolaires de Nouméa, au cours d'actions ciblées tels que les chariots solidaires, sans oublier les dons des particuliers.

Les étudiants de cette promotion ont par ailleurs apporté beaucoup d’aide au Vanuatu puisque, lorsque le cyclone PAM a frappé l'archipel, ils avaient aussi récolté des dons alimentaires qui ont été envoyés à l’Association Solidarité Tanna et à La Croix Rouge pour être redistribués aux victimes.

Le but de leur voyage était d'aller sur le terrain distribuer le matériel scolaire qu'ils avaient récolté : ils se sont rendus avec Catherine et Marie-Claire, de l'Association PIKININI NOUVELLE-CALEDONIE, dans les écoles et lycées tels que l’ITV (Institut de Technologie du Vanuatu), les écoles de Mélé, de Fresh Wota, le lycée Louis-Antoine de Bougainville, les écoles d’Anabrou, de Centre Ville, de Saint Joseph, de Saint Martin, d’Erakor, d’Esnar ainsi que le lycée et collège de Montmartre.

 

Durant leur déplacement qui a duré une semaine, les étudiants ont ainsi pu découvrir les dégâts laissés par le cyclone PAM dans les écoles, ainsi que les conditions difficiles dans lesquelles les enfants sont scolarisés.

Cette action humanitaire a permis aux étudiants du BTS de se déplacer, certains pour la première fois, au Vanuatu et de se rendre utiles en aidant un certain nombre d'écoles francophones et bilingues de ce pays.

Pour ne pas être confondus avec le festival Pikinini
ou avec l'association du même nom mais existant au Vanuatu,
l'Association PIKININI NOUVELLE-CALEDONIE
envisage de changer de dénomination.

Vos avis seront les bienvenus : pikinini.nc@gmail.com

********
Cyclone Pam : Mission du 10 au 17 avril 2015

********

 

 

 

Depuis l’annonce de la catastrophe due au cyclone Pam qui a dévasté l'archipel du Vanuatu le 13 février 2015, les bénévoles de l’association PIKININI Nouvelle-Calédonie ainsi que les étudiants du BTS SP3S se sont mobilisés pour venir en aide aux populations.

Dans un premier temps, des opérations chariots solidaires pour récupérer des denrées alimentaires non périssables ainsi que des vêtements et des jouets ont été organisées. L’alimentaire a été donné à l’association Solidarité Tanna qui faisait partir par bateaux militaires ou par voiliers une grande partie des dons sur la zone de TAFEA (Tanna, Futuna, Erromango et Anatom) très durement touchée. Nous en avons également donné à la Croix Rouge qui, elle, envoyait les dons sur Efate.

Des chariots solidaires organisés devant les librairies AS de Trèfle ont récolté des fournitures scolaires et nous avons aussi été très aidés par les écoles Marie Havet, Fernande Leriche et Christine Boletti dont les associations de parents, les enseignants et les élèves avaient appelé les familles à la solidarité.

Invitée à une conférence débat sur le climat par l’IRD, l’association a bénéficié ce soir-là de nouvelles adhésions et de nombreux dons. En particulier l’IRD en partenariat avec l’As de trèfle nous a offert une belle quantité de fournitures scolaires. Puis Solidarité Tanna, la Croix Rouge, la bibliothèque Bernheim nous ont attribué une grande partie des articles scolaires, livres de littérature et jouets récupérés afin que nous puissions les acheminer dans les écoles du Vanuatu.

 

Nos bénévoles, aidés par des amis et les étudiants du BTS, ont donc trié, encartonné, préparé le matériel récupéré, pour l’expédier courant avril. Puis le gouvernement de la NC a décidé d’affréter un navire de la CMI à destination du Vanuatu. Le lycée La Pérouse, ayant fait don de plus de 200 tables et chaises et de vaisselle, ce sont trois containers qui ont été mis à bord de l’ISAN, chargés grâce à l’aide d’étudiants Vanuatais de l’université, de vacataires de la sécurité civile et de bénévoles de l’association. Deux d’entre eux contenaient du mobilier scolaire et le troisième 380 cartons de fournitures, livres et jouets ainsi que 60 cartons de vêtements, linge et jouets en vrac. Des livres de collège donnés par le collège Tuband au dernier moment ont été mis dans le container dans des sacs à marché. L’Isan a donc été chargé le jeudi 9 avril pour arriver à Port Vila le samedi 11.

 

 

 

Catherine, la présidente, a pris l’avion le vendredi 10 pour pouvoir être sur le quai de Port Vila dès 6 heures du matin afin de récupérer elle-même les containers sans être obligée de passer par le NDMO (National Disaster Management Organisation) qui attribue les dons à sa façon. Les containers ont enfin été déposés le mardi en fin de matinée devant le lycée Bougainville (lycée d’état francophone du Vanuatu), d’où la distribution a pu commencer.

 

Aidées par un petit transporteur local dévoué, par la documentaliste de l’INTV, par quatre membres du personnel du lycée Bougainville et par Isabelle de la fondation Ratua qui a effectué de nombreux transports avec sa jeep, les containers ont pu être vidés.

 

 

Les écoles d’Efate durement touchées par le cyclone : Mele Suango, Pango Esnar, Erakor, Second Lagon, Ekasup, Annabrou mission, le lycée Montmartre et Bougainville, l’AUF ainsi que Baie Barrier sur Pentecôte et deux écoles de Tanna dont les représentants étaient là se sont vus destinataires des bureaux et des chaises. Les cartons ont ensuite été distribués à leurs destinataires. Pour certaines îles pour lesquelles les relations maritimes n’avaient pas encore été rétablies, les cartons ont été stockés à l’INTV, Isabelle s’étant proposé de s’en occuper dès la reprise.

L’entreprise Office Plus nous avait offert une palette de fournitures scolaires contenant environ 10 000 stylos, 10 000 feutres, plus de 1000 cahiers, des crayons, des rames de papier, etc. L’association Pikinini Nouvelle-Calédonie a tenu à proposer ces fournitures au ministère de l’Education afin que celui-ci puisse en faire bénéficier d’autres écoles que celles dont nous nous occupons, geste qui a été particulièrement bien accueilli : le ministre de l’Education lui-même a tenu à nous remercier de façon très solennelle.

Les cartons de vêtements et de linge ont été distribués grâce aux associations de femmes dans les quartiers populaires (Olhen, Man Place, Otas, Fresh wata, Annabrou, Tokyo village), très touchés par le cyclone. La population nous a vivement remerciés.

Notre mission a donc été accomplie en un temps record malgré les aléas du départ dus à la concentration des gros organismes qui s’attribuent la gestion de l’état de crise.

La présidente
Catherine Cabane

********
Etat de la Situation au Vanuatu

********

Aux dernières nouvelles, le Vanuatu a été sinistré entre 70 et 90% suivant les îles impactées. Les îles de Santo, Malicolo, certaines des Banks et une partie d’Ambrym ont été épargnées. En revanche les îles de Maéwo, Pentecôte, les Sheperd (Tongoa, Paama, Epi, Emae), Efate, Tanna, Erromango, Futuna, Annatom ont été très sérieusement touchées. Dans certaines petites îles on parle même de destruction à 100% !

Les écoles sont dans l’ensemble détruites totalement dans les îles, surtout si elles étaient en matériaux naturels. Quant aux autres, la plupart des toits se sont envolés : les livres, les meubles ont été très sérieusement endommagés ainsi que tout ce que nous nous efforçons d’envoyer dans ces écoles depuis des années : dictionnaires, encyclopédies, livres de littérature de jeunesse. Le tout est difficilement récupérable. Le directeur d’une petite école sur l’île d’Epi que j’ai réussi à joindre me disait que sa bibliothèque était détruite à 100% et que les tableaux noirs s’étaient envolés et disloqués dans la cocoteraie.

La solidarité en Calédonie a été immédiate ; les gens se sont mobilisés et des voiliers sont partis trois jours après le cyclone vers Tanna… Quant à l’armée française, elle a immédiatement dépêché deux navires avec du fret humanitaire.

Mais le problème est pour l’avenir, il faut reconstruire des écoles et leur envoyer beaucoup de matériels pédagogiques car la plupart des livres et documents sont perdus. Il faut aussi racheter du mobilier et les modestes finances de ces écoles n’y suffiront pas. Nous les aidons en récupérant du matériel usagé mais encore en bon état et nous allons essayer d’en faire fabriquer sur place...

mais nous avons besoin d’aide, alors voici un rib pour vos dons :

Dégâts du Cyclone Pam
- à l'Ecole de Pango

 

 

 

 

 

 

 

 

- au Lycée de Bougainville
Toits envolés et plafonds gorgés d'eau

 

 

Bâtiment du foyer en partie détruit...matériel endommagé(meubles et livres)

 

- à l'Ecole secondaire de Montmartre
Toitures envolées

Extérieurs dévastés...ou rendus insalubres

 

 

Intérieurs inondés ou ravagés

 

********
MARS 2015

********

L'Association PIKININI NOUVELLE-CALEDONIE revient d'une mission humanitaire au Vanuatu pour acheminer du matériel pédagogique, des livres de littérature de jeunesse et autres fournitures scolaires et les distribuer aux écoles francophones de tout l'archipel
Compte tenu des derniers événements climatiques, nous pensons que ces opérations devront être renouvelées au cours de l'année et nous vous remercions par avance de votre soutien.
Le collège Tuband accueille actuellement les dons en nature en faveur des sinistrés du Vanuatu, de la part de notre association et de Solidarité Tanna.

********
PROJETS pour 2015

********

En janvier et février, les bénévoles se sont activés pour finir les cartons, d’autant plus que nous avions bénéficié d’une très grosse donation de Vale livrée en grande partie à notre salle et une autre du lycée du grand Nouméa qui nous a livré une remorque pleine directement à l’ETFPA.

Une subvention exceptionnelle dont la demande avait été déposée auprès de la Coopération Régionale du Gouvernement de la NC a été accordée en décembre, afin de nous permettre d’envoyer nos très nombreux cartons en container avec des bureaux que nous donnait l’ETFPA.

Donc début février un container a été commandé et livré à l’ETFPA. Mes relations avec la communauté vanuataise nous ont permis d’avoir une aide intéressante, grâce également au relais d’Alain Funel, afin d’empoter au mieux. Des bénévoles comme Gérard, toujours fidèle dès qu’on l’appelle, et Francis ainsi que les membres du bureau étaient présents comme aussi notre nouvelle bénévole Odile et son compagnon, un ancien de chez TDM, le roi de l’empotage : il nous a fait un vrai puzzle de cartons… Au dernier moment le lycée Blaise Pascal qui nous avait proposé des livres de lycée qui intéressaient fortement Bougainville et certains lycées des îles comme Rensarie nous les a apportés alors que le container était déjà chargé. La Province sud, appelée à la rescousse, en a assuré le transport ! Et, le jour où le container devait être fermé, un don supplémentaire de chaises et de tables de Blaise Pascal arrivait encore.

Nous remercions toutes les personnes qui ont répondu présentes…

Depuis le container est parti et bien arrivé (voir compte-rendu de la mission). Catherine et Chantal ont pu distribuer plus de 5 tonnes de matériels.

Les professeurs de BTS relancent une expérience de chariots solidaires avec la nouvelle promotion. Nous espérons proposer en avril une conférence sur les dessins sur le sable mais il nous faudrait une bonne couverture médiatique…


Depuis notre retour, le cyclone Pam est passé... avec les conséquences que l'on connaît.

Compte tenu des derniers événements climatiques, nous pensons que nos envois devront être renouvelés au cours de l'année et nous vous remercions par avance de votre soutien.

Actuellement, les dons de nourriture, vêtements et autres peuvent être déposés au collège Tuband. Un premier chargement part déjà sur le Vendémiaire, d'autres suivront.

********
COMPTE-RENDUde la missionVANUATU
du 27 février au 8 mars 2015

********

Notre container de 20 pieds a été chargé à Nouméa sur le bateau Southern Moana le 18 février, grâce en particulier à la magnifique subvention du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie dans le cadre de la coopération régionale. Deux bénévoles de l'association ont pu embarquer sur un vol Air Vanuatu le 27 février de façon à êtreprésentes pour l'arrivée du bateau.
A Port Vila, dès le débarquement, nous avons rencontré notre transitaire Honoré Tiasinmal de l'agence Kigilo pourles formalités de sortie du port et filé au local mis à notre disposition par l'INTV (Institut National de Technologiedu Vanuatu) pour reprendre contact avec nos correspondants sur place.

 

Le Southern Moana n'est apparu dans le port que le samedi matin 28 février sous une pluie battante.

Il a fallu attendre le lundi matin pour aller avec notre transitaire au port d'Ifira discuter encore du bien-fondé de cet envoi à caractère humanitaire pour essayer de faire diminuer la facture et y réussir en grande partie !

Mais le container ne nous a été livré que le mardi à midi, là encore sous une pluie diluvienne.

Le travail de dépotage pouvait commencer. Il fallait en effet défaire le puzzle qui avait été si bien organisé à Nouméa.

 

Le même jour à 16h30 avait lieu une petite cérémonie en présence de Madame Marie-Paule Caruso, représentante du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie pour la coopération régionale, du ministre de l'Education du Vanuatu et de représentants de l'ambassade de France ainsi que de plusieurs directeurs d'écoles francophones du Vanuatu. La presse et la radio avaient également été prévenus.

 

Et quelques étudiants ont ensuite donné un coup de main pour continuer à sortir des cartons, tables et chaises jusqu'à la nuit tombée.

 

Avec l'aide d'un pick-up du ministère de l'Education et d'un autre de l'ambassade de France, nous avons pu commencer à livrer les cartons que nous avons pu rassembler dans quelques écoles de l'île d'Efaté : Annabrou, Centre Ville, Fresh Wata ou le lycée Bougainville ainsi que l'INTV qui nous accueillait.
Les premières tables et chaises dépotées ont pu partir dans les premières écoles.

Nous avons continué le mercredi car il fallait vider le container au moins de tous les cartons de façon à pouvoir les rassembler par destination pour ceux qui devaient partir dans les îles. Plusieurs voyages au port ont été nécessaires en fonction des bateaux au départ et aussi des aides que nous avions pour le transport.

 

Le jeudi était un jour férié auquel nous ne nous attendions pas : c'était la Journée des Chefs !
Nous avons quand même pu aller voir quelques écoles de la ville et le travail devait impérativement se terminer le vendredi.

 

Ecole de Centre Ville

 

Ecole bilingue de Fresh Wata : plus de mille élèves. Le directeur apprécie les tables et chaises.

Le directeur de l'école de Pango auquel nous avons promis un bureau pour son local de direction

 

La petite école maternelle Saint Martin d'Ekasup

 

Au port : suite des expéditions pour les îles

Nous avons repris l'avion le dimanche après avoir réussi à vider le container et à distribuer la presque totalité des cartons.

Après le passage du cyclone Pam, nous sommes très inquiètes sur le sort des populations de toutes les îles et sur l'état des différentes écoles. Il va falloir se remettre au travail pour envoyer à nouveau du matériel pédagogique.
Nous tenons à remercier tous les généreux donateurs, en particulier le gouvernement de la NC, les écoles, collèges et lycées de NC, la société Vale, la SPANC, l'Association sportive de Païta et de nombreux particuliers... ainsi que tous les bénévoles qui ont aidé à préparer cette opération.

********************************

Rappel : désormais 3 niveaux de dons :
     
Bronze
3 000 FCFP
+ une cotisation facultative
Argent
5 000 FCFP
à l'association:
Or
8000 FCFP
1 500 FCFP
Merci d'avance


Vous pouvez nous contacter:
Sur la ligne directe de PIKININI :
au 73 12 16
sur le courriel :
pikinini.nc@gmail.com
et envoyer vos dons
à: la BP 8678 98807 Nouméa cedex

********
COMPTE-RENDU : Assemblée Générale 25 février 2015

********

Décembre 2013

- Très grosse donation de la médiathèque de La Foa à la demande de Corinne Voisin le maire qui est marraine.
- Chariots solidaires en décembre avec les BTSSP3S et affiche de Mike Hosken
- Dons d’encyclopédies et dictionnaires de la part de la CPS , service linguistique .
- Dons des écoles de Koutio par SP3S

Janvier 2014

- Dons de particuliers : bibliothèque, dictionnaires, encyclopédies
- Courant janvier avec des bénévoles en NC à cette époque , tri et cartons sur la galerie et la salle de l’école Russier avec mon petit fils et sa trottinette… mamy cartonneuse !!! et celui de Marie Claire !!!! ah ! ces mamys !!!
- 10 cartons de livres neufs de littérature de jeunesse apportés par Lire en NC pour opération future. Contact en janvier de Juliette Maes
- Expédition en janvier

Février 2014

- Début février, 2ème opération Chariots solidaires avec les BTS SP3S , les Calédoniens se sont montrés très généreux…
- en l’absence de Berthie, je me suis envolée avec une bénévole très présente Danièle Boulet , en février
- semaine intense, re tri sur place dans des conditions parfois difficiles, distribution sur Efate et envoi dans les îles
- Pose d’une plaque à l’école de Pango ; livraison de s b

Mars 2014

- Avec LEC : Ariadne Briseul, Juliette Maes et la conteuse
- De Lifou , envol pour le Vanuatu, la logistique vanuataise a été prise en charge par LEC
- La mission a remporté un vif succès dans certaines de nos écoles avec conteuse plus IFEV (lecture à haute voix et conteuse ) école française. Accueil chaleureux et même ouverture et baptême de la classe francophone de l’école de Pango dont les meubles ont été construits avec la subvention du gouvernement NC donnée à notre association. A Fresh Wata les anglophones se sont joints à nous pour un pot sympathique.
- A l’L’IFEV intervention de Juliette sur la lecture à voix haute et présentation de l’association par moi même et aussitôt des stagiaires se sont manifestés pour des îles… EMAE, MAEWO, Pentecôte, Malicolo

Avril 2014

- Une autre expédition de matériels avait été faite en mars et en avril. Berthie et Catherine sont revenues distribuer du matériel et préparer l’arrivée des étudiants du BTS
- Des bureaux ont été commandés pour Fresh Wata. Vérification de la commande de Pango et autre commande de bois pour ERATAP.

Juin/Juillet 2014

- Les bénévoles présentes ont encore récupéré du matériel en particulier des montages scientifiques donnés par un professeur retraité… des mugs et des transferts donnés par Mike Hosken et mis en cartons les derniers livres récupérés par les BTS et une expédition a été programmée en :

Août 2014

- 150 cartons ont donc encore été expédiés par la Transam et l’agence KIGILO d’Honoré Tiasinmal a récupéré le tout et a livré le matériel à l’INTV ou en notre absence Gina, la documentaliste a tout vérifié...

Septembre 2014

- Du 5 au 15, les étudiants du BTSSP3S se sont rendus au Vanuatu. Donc avec Marie-Claire Garcia, notre trésorière sur le papier, nous sommes allées à Vila pour les piloter dans nos écoles. Nous avons dû d’abord mettre de l’ordre dans nos cartons… Ce furent 10 jours intenses partagés par les étudiants entre culture, découverte et aide humanitaire, nous étions logés dans le même petit gîte, ce qui favorisait énormément l’organisation. Des distributions ont été faites dans les écoles et lycées de Port Vila : Bougainville, Montmartre, INTV et les écoles Annabrou, Fresh Wata, Centre ville et même Matarissu, une école au milieu de nulle part… et Mele Suango et, à cette occasion, nous avons été déçues par l’école qui n’a pas réparé les tables ni installé le panneau d’école aidée. Une rencontre a été programmée avec les volontaires du Pacifique et les membres de LEC venus proposer un stage d’animation et de gestion de bibliothèque avec ces volontaires. Les étudiants sont également allés au port voir comment s’effectuait l’envoi dans les îles. Ils ont aussi participé à la soirée des écoles francophones à l’Ecole Fresh Wata après avoir eu la chance d’assister à la grande journée culturelle du lycée Bougainville où des danses qui avaient été oubliées depuis 50 ans ont été présentées… …Pour nous également prise de contact avec la nouvelle COCAC de l’ambassade de France et la nouvelle responsable pédagogique de l’IFEV.

Octobre 2014

De retour à Nouméa , il a fallu se mettre en chasse d’un nouveau local puisque l’école Russier montant en puissance devait récupérer sa salle… Après moult demandes dans différents lieux, l’ETFPA de Nouville nous a proposé une grande salle, équipée de nombreuses tables. Nous avons signé une convention et avons dû nous assurer pour les locaux. Le déménagement a commencé et nous avons récupéré un don important de matériels de l’école Eloi Franck aux vacances d’octobre et du club sportif de PaÏta. La mise en cartons a commencé et certains bénévoles appelés au secours sont venus apporter leur aide…

Novembre 2014

L’ambassade nous a invités à participer à une reconnaissance sur l’île de Tanna pour le projet Castor 2015.
Donc les 5 et 6 novembre je me suis envolée avec les FANCS à bord d’un CASA et nous avons visité 5 sites. UN seul sera choisi et les ONG présentes et associations (Fondation Ratua, Solidarité Tanna, Rotary Ouen Toro et nous-mêmes pourront aider les sites non retenus, ce que nous venons de faire…
Des contacts intéressants se sont effectués avec Solidarité Tanna (P. A. Pantz), Ratua Fondation Isabelle et une collaboration s’est vite mise en place avec ces deux associations.

Décembre 2014

L’école Marie Have nous a appelé, elle avait un très important don à nous faire car une grande partie de la BCD allait fermer. Nous y sommes donc allés plusieurs fois avec nos grosses voitures, 4 voyages avec un nouveau bénévole Francis et la mise en cartons a commencé avec de nouvelles bénévoles Odile, Claudie, d’anciennes : Danièle et l’aide d’amies : Annie et Michèle dont je remercie l’efficacité… Claudie a trié les petits cubes pendant 2 jours, elle a dû en rêver la nuit !!!! En décembre nous étions à 175 cartons et nous venons d’en envoyer plus de 400 la semaine dernière…
Mais là nous ne sommes plus en 2014 mais dans les futurs projets dont nous parlerons tout à l’heure…

********
FEVRIER 2015

********

Article des Nouvelles Calédoniennes, paru le 12 février:

L'association Pikinini a été aidée dans son action d'empotage du conteneur par des membres de la communauté vanuataise du territoire :
un bel élan de solidarité ....

  

********

Dans notre dernier courrier, nous vous avons parlé de l'envoi que nous devons faire ce mois-ci par container.

En voici donc les images:

 

  

Merci d'avance pour vos cotisations

*****

Accueil
La Situation au Vanuatu
L'Association
Statuts
Mon Aide
Réalisations
Dernières Infos
Archives
Notre Equipe
Nous Contacter

 

Valid HTML 4.01 Transitional