image

Pour découvrir nos actions antérieures
Consulter la page:


Archives



Accueil
La Situation au Vanuatu
L'Association
Statuts
Mon Aide
Réalisations
Dernières Infos
Archives
Notre Equipe
Nous Contacter

********
COMPTE RENDU
DE LA MISSION ECOLESPIKININI du 19 février au 3 mars 2017

********

Notre association a été destinataire d’un don important de mobilier du Lycée Lapérouse de Nouméa : 400 chaises et plus d’une centaine de bureaux.

 


Nous avons donc empoté directement au lycée le vendredi 3 février - avant la rentée des classes - un conteneur de 20 pieds. Par ailleurs 250 cartons étaient prêts dans notre local de Nouville et, avec l’aide de la Province Sud, ils ont pu être acheminés jusqu’au conteneur. De nombreux bénévoles de notre association, de la communauté vanuataise et des étudiants de l'université ont prêté main forte à Jean-Marc, l’as de l’empotage.

 


Unitrans a transporté notre chargement au quai de la Transam qui a embarqué le tout vers Port Vila, avec du retard par rapport au planning prévu. Mais nous sommes très reconnaissantes envers Unitrans et la Transam pour l’aide efficace et les tarifs préférentiels qu’ils nous accordent.

Catherine est partie le 19 février pour régler les formalités administratives. Comme à chaque fois, ce fut le parcours du combattant (marchandage pour de 75 000 vatus arriver à payer seulement 20 000 vatus à EFIRA-Wharf) mais tout était fin prêt lorsque le bateau est entré au port le jeudi 23 février.

Berthie est arrivée en renfort le 24 puisque Catherine devait repartir le 26. Confiantes nous étions car nous avions la promesse que le conteneur serait mis à notre disposition au lycée Bougainville le 24 ou le 25 février.

Hélas, comme sœur Anne, nous n’avons rien vu venir... ni le 24, ni le 25, malgré nos multiples interventions et nos allers-retours au port : un bateau de croisière avait la priorité... Ce n’est que le jeudi 2 mars au matin que ledit conteneur a fini par être livré.

Néanmoins nous ne sommes pas restées inactives car nous en avons profité pour distribuer pratiquement tout ce qui restait des missions précédentes à notre local.

Dès l’arrivée du conteneur ce fut le branle-bas de combat et en 24 heures tout fut dépoté, distribué sur Efaté et déposé au Vanuatu Ferry pour être réacheminé vers les îles Santo, Tanna et Mallicolo !

Le mobilier a été confié au proviseur adjoint et au responsable de l’internat – membres actifs d’une association qui gère l’aide aux écoles francophones rurales et qui vont les redistribuer dans les îles.

Ces responsables, nous ayant vues si contrariées et démunies devant la mauvaise volonté du responsable anglophone des dockers, nous ont apporté une énorme aide logistique.

Nous disons un grand merci à Françoise et aux responsables et élèves du lycée Bougainville qui, grâce à leur aide, nous ont permis de remplir notre mission.

********
COMPTE RENDU
de l'assemblée générale du 2 décembre 2016

********

Etaient présents :

La présidente Catherine Cabane, la vice-présidente Marie-Claire Garcia, la trésorière adjointe Zoé Pous, la secrétaire Chantal Attali, la secrétaire adjointe Danièle Boulet - la trésorière en titre Laurence Martinez s'était excusée

7 cotisants et 7 procurations

4 visiteurs de Mallicolo au Vanuatu : Loulou et Viviane Manwo - Sylverio et Roseline Soksok

 

ORDRE DU JOUR

 

Bilan des activités 2016

Bilan financier 2016

Quitus à la trésorière

Election du bureau

Présentation des projets en cours et à venir

Questions diverses

 

BILAN DES ACTIVITES 2016

- Projet REMAPED suite

- Premier container 6 au 13 mars

- Voyage des étudiants 11 au 18 septembre

- Dernière mission 30 octobre au 6 novembre

 

Exposé de Catherine sur ces différents points (cf les comptes-rendus publiés sur le site internet), en particulier explications sur le projet Remaped et les dons d'ordinateurs (77 recyclés, 40 nouveaux et autres matériels).

 

Explications pour la recherche d'un nouveau local. Proposition de l'association des Manguiers mais possibilité de rester encore à l'ETFPA toutefois en changeant de place.

 

Intervention de nos amis de Mallicolo, venus à Nouméa pour des réunions avec la DEC. Loulou Manwo est responsable des écoles secondaires au bureau provincial de l’Education à la Province Malampa. Il était accompagné de son épouse et de M. et Mme Soksok de Atchin.

Nous envoyons désormais tous les colis de cette île à Loulou qui procède à la distribution.

Catherine a reçu de leur part des présents coutumiers pour l'association et pour le gouvernement de la NC, avec leurs remerciements pour nos actions.

 


Distribution de nos envois à Mallicolo

  


 


 


BILAN FINANCIER 2016

présenté par Berthie, notre ancienne trésorière revenue en remplacement de Laurence qui a présenté sa démission pour raisons familiales. Comptes à la fois en XPF et en vatus. Comptes équilibrés.

Nous avons encore quelques liquidités et espérons pouvoir continuer certaines actions en 2017 même si les subventions deviennent moins importantes, compte tenu de la conjoncture...

Quitus a été donné à la trésorière

 

Quitus moral et renouvellement du bureau

Présidente : Catherine Cabane - Vice-présidente : Marie-Claire Garcia - Trésorière : Berthie Rohrbacher - Trésorière adjointe : Zoé Pous - Secrétaire : Chantal Attali - Secrétaire adjointe : Danièle Boulet

 

Projets à venir

- Récupération de mobilier scolaire au lycée La Pérouse pour envoi au Vanuatu

- Comptes à rendre pour clôturer le projet REMAPED

- Demandes de subventions pour pouvoir continuer les envois

- Déménagement pour un nouveau local mais pour l’instant toujours au sein de l’EFPA

********
MISSION A PORT VILA
du 3 octobre au 6 novembre 2016

********

par Hubert, un bénévole de l'association qui venait pour la première fois au Vanuatu, accompagnant Catherine et Chantal.

''Je voulais voir et me rendre compte, alors j'ai vu, et je me suis vraiment rendu compte.''

Arrivés à Port Vila le dimanche soir et rendez-vous avec Sylvain Alain, notre nouveau transitaire, dès le lundi matin.

 


Dès le début des opérations, Catherine doit déjà négocier les prix avec l'administration du port, et ce sera ainsi avec tout le monde et jusqu'à la fin du séjour. Puis, la tension monte de plus en plus, car notre container arrivé à quai depuis le vendredi (soit 3 jours avant) reste bloqué au port !!!

 

De lourdes tractations s'engagent entre les différents bureaux du port afin d'être en règle, tout en payant le transport jusqu'au lycée Bougainville, mais en négociant le tarif à la baisse ! Je reste dès le premier jour véritablement scotché par toutes cette paperasserie, mais le plus inquiétant fut le blocage de notre container dans le port, dû au mauvais état d'esprit du responsable de ce quai maritime, profitant pleinement de son abus de pouvoir afin d'éventuellement tirer avantage !!! Agissement purement scandaleux envers une association humanitaire.

 

Nous sommes donc très inquiets, car nous n'avons que quelques jours pour faire le job une fois le container récupéré. Puis dès le mardi matin, nous avons la très désagréable surprise de voir un paquebot de touristes chinois dans le port : priorité donc aux touristes bien sûr, alors nous comprenons immédiatement qu'il nous sera très difficile d'avoir le container ce même jour.

 

ET BIEN NON !!!!!, Catherine et Chantal ne vont pas baisser les bras pour autant, et elles font pression dans les différents bureaux, voire même pour Catherine ''en haut lieu'' car pas question de cautionner ce genre d'agissement. Finalement, comme par enchantement, tout se décante très rapidement et assez tard, le soir même. OUF !!!! et bravo à toutes les deux.

 


Le mercredi matin nous attaquons le déchargement du container de bonne heure et dans la bonne humeur, en ayant droit à un sérieux coup de main de Françoise et Gina de l'Institut de Technologie, ainsi que de l'équipe de direction et des profs du lycée Bougainville avec leurs élèves.

''Ce fut un très bon moment d'échange et de gentillesse''

 


Les colis s'entassent assez rapidement sous le faré, un peu en vrac parfois !!!

 


Par contre, cette fois-ci, le chargement était également composé d'outillage de toutes sortes, et nous avons dû faire très attention, car de nombreux adultes à proximité vinrent essayer de se servir personnellement, en oubliant totalement le but de notre association.

Restant vigilant, nous avons limité les débordements tant bien que mal, pour finalement gérer la répartition du container comme cela avait été programmé, en nous arrêtant très peu de temps le midi, et en décompressant plutôt le soir après de bonnes douches et des dîners dans la bonne humeur.

 

En conclusion, je retiendrai le fait, que beaucoup, y compris dans les administrations, cherchent malheureusement à faire du profit personnel.

Mais je retiendrai aussi, et principalement, le dévouement de certains profs et adjoints, ainsi que les coups de main de tous ces jeunes, heureux de rendre service, et enfin les regards souriant des petits ''et ça n'a pas de prix !!!''

 

Alors un très grand merci à toutes les deux pour m'avoir fait vivre ces bons moments. Avec mes amitiés, Hubert

 


Nous remercions à notre tour Hubert pour son efficacité et sa bonne humeur toujours égale. Catherine et Chantal

En attendant la livraison et l'ouverture de notre container, nous avons amené Hubert visiter les écoles de Mele, Pango, Saint Joseph et la maternelle de Bladinières auxquelles nous avons porté des cartons qui n'avaient pu être distribués précédemment.

 


Rencontres avec des représentants de collèges de Santo et Tanna

 


Les écoles d'Efaté ont pu venir récupérer leur matériel et nous avons expédié environ 200 colis sur le Vanuatu ferry ou d'autres bateaux pour les îles, en particulier Tanna, Malicolo et Santo...

 


 


Nous avons également porté à l'association de handicapés des poussettes pour les enfants et nous avons pu admirer la belle bibliothèque de la petite école de Mangaliliu grâce aux envois de nos livres.

 

********
VOYAGE DES ETUDIANTES DE BTS SP3S DU LYCEE DU GRAND NOUMEA
11 au 18 septembre 2016

********

En partenariat avec notre association, les 22 étudiantes de BTS "Service et prestations des secteurs sanitaire et social", et leur professeur David Gabriel-Robez ainsi que le professeur de documentation, ont passé une semaine à Port Vila dans le cadre d'une mission humanitaire.

Ce projet pédagogique devenu annuel permet aux étudiantes d'abord d'aider des écoles francophones mais aussi de s'enrichir elles-mêmes tant sur le plan professionnel que personnel.

Durant toute l'année elles avaient récupéré des fournitures et du matériel scolaire qu'elles ont pu distribuer dans de nombreuses écoles d'Efaté, selon un programme établi par Catherine, la présidente de EcolesPikinini.

Une centaine de cartons avaient été expédiés de Nouméa début août mais, suite à un gros retard d'acheminement de la compagnie maritime, la bateau est arrivé à quai seulement le 15 septembre.
Heureusement l'association avait anticipé ce problème - assez habituel - et avait demandé aux étudiantes de prendre dans leurs bagages un maximum de fournitures et de dictionnaires pour pouvoir organiser au moins une partie de la distribution.

Répartition des fournitures à l'hôtel avant les visites

Comme il restait dans notre petit dock à l'INTV de Port Vila une cinquantaine de cartons qui n'avaient pas pu être expédiés dans les îles éloignées, faute de caboteur correspondant à ce moment-là, les étudiantes ont pu participer à l'envoi.

 


A l'école maternelle Bladinières et à l'école Centre Ville

 


Réception avec danses à Erakor

 


Visite à l'école primaire de Pango Esnar, à l'école maternelle du Sacré Cœur Annabrou

 


Lycée Bougainville et à Saint Joseph 2e lagon : une fontaine à eau "originale"

 


Visite à Montmartre : le mot de remerciement du directeur
"Je tiens encore une fois au nom des 579 élèves du Lycée Catholique de Montmartre pour remercier les élèves du Lycée Grand Nouméa de l'initiative qu'elles ont pris pour faire la collecte de fond et acheter encore le matériel scolaire pour Montmartre. Même si ça fait un an que Pam est passé au Vanuatu les mobilisations se poursuivent toujours et surtout des écoles de la Calédonie pour venir en aide des écoles qui ont été sérieusement endommagées. Dieu bénisse ce geste et qu`il bénisse chacune de ces élèves."

 

********
MISSIONS Informatiques au Vanuatu
du 19 au 28 février 2016 et du 1er au 15 mai 2016
réalisées par Magalie Siaud, dans le cadre du projet REMAPED

********

Le projet REMAPED est un projet d’initiative calédonienne : il a été élaboré avec le ministère de l’éducation vanuatais et soutenu financièrement par le Fonds Pacifique ainsi que par le gouvernement de Nouvelle-Calédonie, et il bénéficie de l’appui de l'ambassade de France au Vanuatu.

L’objectif du projet REMAPED est de rééquiper en ressources, ainsi qu’en matériel pédagogique et informatique neuf et recyclé les 55 établissements francophones touchés par le cyclone. Ce projet vise à permettre à ces écoles de conduire leur enseignement dans les mêmes conditions et, si possible, dans de meilleures conditions qu’avant le passage du cyclone PAM. Il permet également de contribuer à la qualité et à la valorisation de l’enseignement dans les établissements francophones du Vanuatu.

Magalie Siaud a proposé en début d'année à l'association EcolesPikinini la mise à disposition de ses compétences informatiques dans la mesure de ses disponibilités.

PREMIERE MISSION du 19 au 28 février 2016

Elle a pu réaliser en février (avec sa fille) une première mission prise sur ses congés pour évaluer les besoins sur Port Vila et surtout sur Tanna, de façon à mettre en place des systèmes informatiques performants et utiles aux différents établissements concernés.

Sur l'île d'EFATE

Premier contact à Port Vila avec le centre de documentation de l'Institut de Technologie du Vanuatu (ITV), piloté par Gina qui avait reçu de notre association des ordinateurs remis par Catherine, la présidente, en janvier.

 

Visite de courtoisie à l'AUF (Agence Universitaire pour la Francophonie) et rencontre avec les responsables Timothée et Bosco.

Puis passage à l'école Centre Ville où 5 machines ont été installées avec accès à internet, avec en vue l'implantation d'une salle informatique de 40 postes.

.

Ensuite visite de l’école d’Anabrou qui dispose de 10 ordinateurs portables recyclés de la SLN : à midi les 10 ordinateurs sont en ligne, connectés à Internet.

A TANNA
Etat des lieux de la salle du collège de Lowanatom

La salle est remplie de poussière volcanique : la propreté du site est un enjeu essentiel à traiter. Il y aussi des problèmes de fuites de courant à régler. Une seule machine est en état de marche, les autres sont en erreur réseau.

Le matériel neuf envoyé dans le cadre de REMAPED a été installé et la formation d'une équipe de techniciens a pu commencer pour suivre les procédures. Changement de politique d'ondulation. Installation d'antivirus. Organisation des ordinateurs entre les différentes salles (salle informatique, salle des professeurs, bibliothèque).

Il a été diagnostiqué sur l’île de Tanna un élément très positif par la présence de plusieurs site connectés à internet et équipés de salles informatiques mais ces connexions restent faibles et peu sûres et les salles informatiques sont mal entretenues.

Il reste à régler différentes questions techniques, la mise en place d’un outil sécurisé de recherche et le téléchargement de matériel pédagogique francophone ainsi que la formation des animateurs à l’utilisation de la salle, des ressources pédagogiques.

DEUXIEME MISSION du 1er au 15 mai 2016

PORT-VILA (2 jours)

Déplacement à l’ITV, récupération de la machine recyclée, configuration des ordinateurs branchés en février pour qu’ils accèdent à Internet (impossible en février par manque de mot de passe administrateur). Demande réitérée de la bibliothécaire de mettre en place le même type de service vidéo que celui prévu à Lowanatom, sur le campus de l’ITV.

Réunion avec l’AUF et l’ambassade de France – Présents Sonia Couprié pour l’ambassade, Timothée Kolomule pour l’AF, Magalie Siaud pour l’association EcolesPikinini.

Le diagnostic de la mission de février est posé, avec une proposition de site pilote à Lowanatom. Les conditions de coopérations sont éclaircies. L’association promeut l’idée de gestion de site et d’usages, et pas uniquement de déploiement de matériel, avec l’idée de montée en compétence d’un site plutôt que de techniciens (élèves, professeurs, techniciens) en travaillant les interactions élèves-professeurs-techniciens ainsi que les interactions entre sites relativement proches géographiquement pour construire des équipes de techniciens.

Rencontre avec frère Vincent, ancien proviseur de Lowanatom, siégeant au CA de Montmartre et proche du ministre de l’éducation. Intéressé par le dispositif à base de vidéo, il prend en charge le fret de l’ordinateur jusqu’à Tanna, et propose de contacter le gouvernement du Vanuatu, qui est sur un projet similaire.

TANNA (10 jours)

Un site pilote est établi au collège de Lowanatom à Tanna, parce que les frères catholiques présents maintiennent une organisation et un suivi de leurs actions. Il est aussi proposé d’utiliser le site de Lowanatom pour mettre en place un autre site expérimental dans une classe sans accès à Internet. Reprise de la salle informatique, toujours aussi poussiéreuse. Tri, rangement, nettoyage. Ecriture des procédures de rangement et de nettoyage.

 

Installation du serveur vidéo et connexion sur le réseau, installation du routeur wifi et mise en place de ce wifi sur la bibliothèque, la grande cour, la salle des professeurs. Mise en place d’un serveur de fichiers pour les professeurs et d’un espace sécurisé pour la direction. Création d’un serveur de sauvegarde, non opérationnel au moment du départ (problèmes techniques non résolus par manque d’accès à internet).

Remise en place des filtres informatiques bloquant les accès internet illégaux (procédure testée, décrite, mais non mise en œuvre par manque d’accès à internet au moment du départ).

Recherche de mise en place d’impression en réseau grâce au photocopieur. Ecriture des procédures informatiques. Formation du responsable de la salle.

Mise en place du matériel de visioconférence fourni par l’AUF dans la salle de bibliothèque. Pas de démonstration, faute d’internet.

 

Déplacement au collège de Tafea, réalisation d’un serveur de fichiers et de vidéo, récupération des vidéos de la Khan academy en anglais, mise en place d’une arborescence de fichiers anglophone et francophone séparées. Réunion de présentation du service vidéo d’aide à l’éducation auprès des professeurs anglophones et francophones. Recopie sur le serveur de Lowanatom.

Déplacement au collège d’Isangel, installation d’un serveur vidéo auprès du proviseur, mais rapatriement à Lowanatom par manque d’accès internet (nécessaire à la finalisation de l’installation du serveur). Le serveur est resté à Lowanatom, en attendant le passage du technicien d’Isangel, chargé de le mettre en place.

Mise en place de deux temps de travail coordonnés entre les techniciens des trois sites.

Proposition de constitution sur internet et d’animation d’un groupe de professeurs des trois sites pour travailler sur les ressources pédagogiques vidéo, leur usage et leur classement.

Rencontre d’un personnel du gouvernement du Vanuatu à la recherche de quatre écoles pour un futur projet pilote d’accès à internet avec serveur de vidéo en classe inversée, opéré avec une société qui vend des tablettes synchronisées et sécurisées avec un antivol. Dispositif avec du contenu défini par le ministère de l’éducation, et qui nécessiterait certainement des adaptations. L’ambassade de France et l’AUF seraient en pourparlers pour participer à ce projet.

Rencontre du principal du collège d’Imaki, qui souhaiterait le même type de dispositif. Action à évaluer selon les résultats des trois premiers sites test.

Proposition de rencontrer le ministre de l’éducation lors de son passage à Nouméa fin mai 2016.

ACTIONS A METTRE EN ŒUVRE
- Rencontrer le frère Vincent à Nouméa
- Rencontrer éventuellement le ministre de l’éducation
- Fournir le compte-rendu d’activité aux partenaires impliqués
- Evaluer la pertinence d’une nouvelle mission de formation en fin d’année auprès des techniciens de l’AUF
- Evaluer le dispositif mis en place sous quelques mois d’utilisation
- Voir avec l’AUF comment soutenir les sites dans la gestion de la ligne internet au niveau technique
- Evaluer l’intégration ou non dans le dispositif proposé par le ministère de l’éducation

********
MISSION PORT VILA
dans le cadre du projet REMAPED
6 au 13 mars 2016


********

Parti de Nouméa le 25 février sur le Southern Moana, notre container de 40 pieds contenant presque 10 tonnes de matériel devait arriver à Port Vila aux environs du 4 mars.

Catherine avait pris l'avion en avance pour pouvoir effectuer toutes les démarches administratives en espérant que cela faciliterait la sortie du port. Elle en avait également profité pour distribuer une partie de ce qui était resté dans notre petit dock du lycée technique, de façon à faire de la place en prévision de ce qui ne pourrait pas être distribué cette fois-ci.

 

Tout était donc prêt le vendredi 4 quand Catherine a vu le bateau arriver au port d'Ifira. Le transport au lycée Bougainville qui prête gracieusement ses locaux pour y entreposer le container le temps de le vider, de regrouper le matériel par destination avant de le distribuer, devait donc se faire dès le lundi matin. Chantal et Odile, arrivées le dimanche soir, étaient à poste.

Mais c'était sans compter sans les tracasseries administratives des dockers... Les interventions de différents ministres et de l'ambassadeur de France n'y ont rien fait, pas plus que nos nombreux appels téléphoniques et nos multiples allers et retours entre le port et les bureaux qui se trouvent temporairement en ville.

La livraison n'a eu lieu que le mardi après-midi !

 

Le dépotage pouvait commencer dès que le plomb a pu être coupé.

Le ministre de l'Education, Monsieur Jean-Pierre Nirua, un francophone, avait souhaité venir assister à l'ouverture de notre container pour soutenir notre action au Vanuatu mais il partait dès le mardi pour le reste de la semaine à Tanna. Cérémonie remise donc mais qui a eu lieu sans lui. Dommage !

Olivier Kasso, ancien président des étudiants vanuatais à Nouméa, revenu dans son pays après ses études pour y chercher du travail, a encore une fois été très efficace car il a appelé plusieurs de ses amis pour nous aider.

Les premiers objets sortis étaient les matelas et les lits offerts par le lycée Lapérouse, destinés à rééquiper les internats du lycée Bougainville et de Lamlu à Tanna. Les matelas ont fait beaucoup d'envieux mais nous avons réussi à les donner à leurs destinataires le jour même.

 

 

 

 

 

Nous avions reçu de nombreux bureaux d'élèves, tables de maternelles de la mairie de Dumbéa, ainsi que des bureaux de maîtres de l'ETFPA. Là aussi la distribution a pu se faire dès le regroupement sous le faré de Bougainville, entre les gouttes de pluie. Les écoles de Mele, Erakor, Freshwota, Pango ainsi que trois maternelles d'Efaté et le collège de Lamlu à Tanna ont pu rapidement prendre possession de leurs tables et de leurs cartons. Des bureaux ont également été donnés pour une nouvelle petite école d'Epi.

 

 

Nous n'étions pas trop de trois bénévoles pour organiser le regroupement par école des cartons et des 60 ordinateurs recyclés (qui s'ajoutaient aux 42 neufs venant d'être achetés dans le cadre du projet REMAPED), de façon que la répartition se fasse le plus facilement possible. En plus du faré, nous avons pu utiliser l'espace du container pour y stocker du matériel en attendant que les destinataires puissent passer avec un véhicule adapté, car il ne fallait pas laisser trop de matériel dehors la nuit.

Ce n'est que le mercredi après-midi que notre association EcolesPikinini a eu droit aux honneurs du gouvernement et de l'ambassade de France : le ministre des Finances, Monsieur Gaëtan Pikioune, qui remplaçait le ministre de l'Education, l'ambassadeur de France au Vanuatu, Monsieur Alain du Boispean, et le secrétaire parlementaire à l'Education, Monsieur Silas Bule, avaient tenu à nous honorer de leur présence. La petite cérémonie a commencé avec quelques mots de Madame Goretti Lunabeck, la proviseure du lycée Bougainville. La presse et la télévision étaient là et, apparemment, on a beaucoup parlé de nous cette semaine sur les ondes, ce qui n'a pas dû plaire aux anglophones...

 

Ensuite Catherine a été happée par l'école de Freshwota pour une autre cérémonie et elle a pu voir les bureaux déjà mis en place dans les classes.

 

Il fallait encore organiser l'envoi dans les îles et surtout trouver les bateaux en partance. Ce fut possible pour Tanna et nous avons pu envoyer 80 cartons sur le Lawillin. Passage le soir dans les locaux de la radio pour faire passer le message aux différentes écoles : pas évident quand on arrive après les heures de travail mais nous avons réussi à trouver une journaliste qui a bien voulu noter les nombreuses écoles à prévenir. En parallèle, une de nos correspondantes sur place nous a proposé de récupérer les cartons en souffrance pour les dispatcher ensuite, initiative bienvenue.

 

 

Nous avons trouvé le temps de visiter trois écoles maternelles d'Efaté et de leur apporter quelques jeux éducatifs.

 

 

 

Nos deux téléphones n'étaient vraiment pas de trop pour avertir les écoles, recevoir les messages et communiquer entre nous en nous répartissant les tâches.

 

Une vingtaine de cartons a été déposée dans les bureaux du bateau Urata pour un envoi ultérieur à destination de Tongoa, Paama, Epi et Lamap, ainsi que 36 au Vanuatu Ferry pour les écoles de Malicolo. En revanche il nous a été impossible d'envoyer de suite les colis pour Pentecôte, Ambrym et les autres îles du nord sous prétexte de manque d'étiquetage - mauvaise volonté manifeste d'une anglophone trop zélée ! Nous avons encore offert une quinzaine de cartons à la "Public Library" côté francophone.

Les dons de la société Vale ont fait de nombreux heureux, certains ont été remis au représentant de l'Alliance Française pour servir de lots au cours de la semaine de la francophonie.

 

Le vendredi soir, malgré les épisodes pluvieux, le container était vide et prêt à être enlevé...

Le lycée avait organisé une petite cérémonie avec kava et laplap pour remercier l'association de son soutien continu, en présence de Madame la proviseure et des différents directeurs ainsi que de la responsable du DAEU (diplôme d'accès aux études universitaires pour les jeunes souhaitant intégrer l'université de Nouméa en particulier). Nous avons regagné notre motel sous une pluie battante mais contentes du travail accompli malgré toutes les tracasseries administratives.

Encore quelques démarches à effectuer le samedi auprès du transitaire avant le retour sur Nouméa.

 

Cependant un container de cette taille représente un travail énorme avant le départ et encore plus à l'arrivée, c'est ce qu'a constaté Odile qui venait pour la première fois participer à la distribution de tout ce qu'elle avait contribué à mettre en cartons à Nouméa.

A l'avenir il serait peut-être judicieux d'envoyer de plus petits containers dans la mesure où il n'y aurait pas de gros mobiliers scolaires ou des cartons sur palette comme précédemment.

********
PREPARATION DU NOUVEAU CONTAINER POUR PORT VILA
dans le cadre de REMAPED
février 2016

********

Depuis notre dernier envoi d'octobre 2015, les dons de matériel ont afflué dans notre local toujours mis à notre disposition gracieusement par l'ETFPA à Nouville :

- Livres de classe, dictionnaires, littérature jeunesse, encyclopédies, papeterie, etc. offerts par des particuliers et des établissements scolaires (en particulier Marie Havet, Blaise Pascal, Mauricette Devambez, etc.)
- Livres de bibliothèque pour la Public Library qui a maintenant proposé un emploi à un francophone devant le nombre de livres en français.
- Ordinateurs recyclés aux Manguiers offerts par la Province Sud
- Tables et bureaux de maître donnés par la mairie de Dumbéa et l'ETFPA
- Lits d'internat avec matelas provenant du lycée Lapérouse
- 600 cartables offerts par Vale

Les bénévoles se sont activés pour mettre en cartons (de toutes tailles) tout ce matériel, numérotés, pesés, mesurés, pour arriver à un total dépassant les 400.

 

Le bateau de la Transam partant le 25 février, nous avions prévu l'arrivée du container (un 40 pieds cette fois !) devant notre local le jeudi 18 février.
Mais c'était sans compter avec les voitures stationnées devant l'université qui ont empêché de camion de passer le jeudi matin alors que toute une équipe de bénévoles avait répondu à l'appel.

Opération remise au lendemain.

Catherine s'était déplacée à 5h30 du matin pour être sûre qu'aucune voiture ne bloquerait le container. Mais, manque de chance, il pleuvait !

Cependant Jean-Marc, notre spécialiste, a encore fait des prodiges pour tout caser et les étudiants Vanuatais de l'université avaient répondu présents en nombre, ainsi que d'autres bénévoles et les membres du bureau.


Livraison du mobilier de Dumbéa
 
Les étudiants du Vanuatu
 
 

Tout était terminé dans l'après-midi en un gigantesque puzzle de près de 10 tonnes et 66 m3 et Catherine a dû refaire la même démarche le lundi matin à 5h30 pour que le camion puisse passer dans l'autre sens et gagner le port.
Ensuite, il fallait faire toutes les démarches du port : transitaire, transporteur, douane avec "quelques" allers retours et prévoir un déplacement à Port Vila pour l'arrivée du bateau aux environs du 5 mars.

********
Février 2016
V isite de Catherine Cabane à Port Vila.
L’association EcolesPikinini Nouvelle-Calédonie soutient les établissements francophones du Vanuatu

********

À la suite du cyclone Pam, dans le cadre du vaste élan de solidarité de la Nouvelle-Calédonie, l’association calédonienne EcolesPikinini Nouvelle-Calédonie, spécialisée dans l’aide au secteur éducatif du Vanuatu, a coordonné pour tout le territoire une première mission de solidarité en avril 2015 en fournissant de l’aide de type pédagogique à destination des établissements scolaires des zones dévastées par le cyclone. En 2016, c’est dans le cadre du projet REMAPED que l’association EcolesPikinini Nouvelle-Calédonie revient au Vanuatu afin de reconstituer le matériel d’enseignement de chacun des établissements francophones touchés par le cyclone PAM.

Le projet Remaped est un projet d’initiative calédonienne, élaboré avec le ministère de l’éducation Vanuatais, soutenu financièrement par le Fonds Pacifique et le Gouvernement de Nouvelle-Calédonie, et qui bénéficie de l’appui de l’Ambassade de France au Vanuatu.

L’objectif du projet REMAPED est de rééquiper en ressources, ainsi qu’en matériel pédagogique et informatique neuf et recyclé les 55 établissements francophones touchés par le cyclone. Ce projet vise, dans un délai maximum de 1 an après le cyclone, à permettre à ces écoles de conduire leur enseignement dans les mêmes conditions et, si possible, dans de meilleures conditions qu’avant le passage du cyclone PAM. Il permet également de contribuer à la qualité et à la valorisation de l’enseignement dans les établissements francophones du Vanuatu.

Catherine CABANE, présidente de l’Association EcolesPikinini Nouvelle-Calédonie, a visité début février certains établissements scolaires d’Efate afin de leur donner des ordinateurs neufs pour remplacer ceux qui ont été endommagés par le cyclone PAM. Des envois ont té organisés pour l'île de Tanna, à destination des établissements de Lowanatom, Tafea College et Manuapen.

Au mois de mars, un container de 40 pieds arrivera, chargé de matériel informatique, mais aussi de mobilier et de ressources pédagogiques qui seront ensuite distribués dans les écoles francophones. Au total, ce sont plus de 100 ordinateurs neufs et recyclés qui vont être offerts aux écoles, collèges et lycées francophones du Vanuatu.

A Port Vila devant les ordinateurs chez le fournisseur
 

Ecole centre ville
 

 

 

Ecole Mangaliliu
 

*************

Accueil
La Situation au Vanuatu
L'Association
Statuts
Mon Aide
Réalisations
Dernières Infos
Archives
Notre Equipe
Nous Contacter